Au sein des pratiques numériques, sur quoi s’appuie le recrutement ?

community manager - communication de crise

La naissance d’Internet et sa vulgarisation ont fondamentalement bouleversé les pratiques de recrutement des services RH. Le web s’est imposé comme le média numéro un pour le recrutement. Au-delà de ces constats, une question subsiste : quels sont les canaux numériques les plus favorables à l’embauche ?


Quand les réseaux sociaux ne tiennent pas leur promesse

linkedin-viadeoLe réseau, quelle que soit sa forme, a toujours servi la recherche d’emploi. A l’ère du numérique, il est devenu naturel de gérer son réseau avec l’outil digital, notamment via les réseaux sociaux dits professionnels, tels que LinkedIn et Viadeo.

Les conséquences réelles des réseaux sociaux sur l’embauche sont toutefois interrogées. En effet, on nous parle sans cesse de l’importance des réseaux sociaux dans la recherche d’emploi. Or, dans les faits, ce canal est peu utilisé par les recruteurs. Une étude menée par RegionsJob montre que seuls 33% des candidats ont déjà été contactés via un réseau social, et seuls 13% d’entre eux ont été recruté.

Alors que les jobboards* et la cooptation demeurent les principales sources d’embauche, les réseaux sociaux sont encore très limités en termes de sourcing**. Ce canal représente moins de 10% des embauches et est donc jugé peu efficace dans la finalisation d’un recrutement.

Les réseaux sociaux au service de la marque employeur

Les réseaux sociaux semblent offrir bien plus d’opportunités aux entreprises qu’aux candidats. En effet, les entreprises mettent à profit ce canal pour redorer leur présence sur la toile. C’est ce que l’on appelle la marque employeur. En permettant aux entreprises de gérer leur e-réputation, les réseaux sociaux sont un formidable outil de communication pour attirer les meilleurs profils. La marque employeur apparait comme un nouvel axe de développement pour les entreprises et se retrouve au cœur du marketing RH.

Alors que les réseaux sociaux jouent désormais le rôle d’outil marketing au service de l’image des entreprises, il demeure qu’on communique plus que l’on ne recrute sur ce média.

La naissance de pratiques de recrutement innovantes

Dans le cadre d’une stratégie de marque employeur globale, certaines entreprises se sont lancées dans la réinvention de l’épreuve de l’entretien pour attirer et recruter de jeunes talents. C’est notamment le cas de Digitas Lbi, une agence digitale basée à Paris.

A l’occasion du recrutement d’un stagiaire en tant que Community Manager, l’agence a initié une opération de recrutement très originale baptisée #TheTwitterBattle. Le principe est simple. Les candidats, préalablement sélectionnés sur des critères plus traditionnels (lettre de motivation + CV), prennent la main sur le compte Twitter de l’agence pour une durée de 140 minutes. Chaque participant dispose d’un nombre limité de tweets mais a carte blanche sur les contenus publiés.  Celui qui se sera montré le plus engageant sera pris en stage au sein de l’agence. Le principal avantage d’une telle opération de recrutement est qu’elle permet de découvrir le candidat dans son environnement de travail et de tester ses compétences réelles dans l’action.

Si de telles opérations de recrutement viennent à se vulgariser, il sera alors dans l’intérêt des candidats d’acquérir de nouvelles compétences et de s’approprier de nouveaux outils pour gagner en expertise plutôt que de passer des heures à peaufiner leurs différents profils sur les réseaux sociaux.

 

Marie-Delabre-P-2015

Marie Delabre

* Un jobboard est un terme anglais désignant un site portail de recrutement dédié à la diffusion d’offres d’emploi.
** Le sourcing est un terme anglais utilisé par les services RH pour désigner le fait de trouver des candidats.

Catégories
Emploi
Menu Principal