Chercheurs d’emploi suivez la piste du Personal Branding

cv

Appliquer des techniques de marketing et de communication utilisées par les marques afin de créer sa marque personnelle, telle est la définition du Personal Branding. Certains chercheurs d’emploi se sont inspirés de la méthode afin de se créer une visibilité sur internet. Ils proposent ainsi une vision innovante du CV, une nouvelle façon de gérer sa e-réputation.

Pour bon nombre de chercheurs d’emploi, le CV et la recherche d’emploi classiques ne donnent pas les résultats escomptés. Certains ont trouvé la solution : sortir du lot. Se démarquer pour se faire remarquer puis embaucher. Avec la démocratisation des outils informatiques et la facilité de diffusion que permet le web, les CV  » nouvelle génération » se multiplient.

Que ce soit au moyen d’une vidéo d’animation ou musicale, d’une parodie de site, aux couleurs d’une marque, avec un ton sérieux ou décalé, le but de ces CV est toujours le même : marquer les esprits. Parmi la multitude de ces nouveaux CV qui foisonnent sur le web, on peut citer celui de Laurent Louvion, qui présente son parcours et sa démarche en quelques minutes à travers une vidéo d’animation. Ou encore cette parodie d’une publicité diffusée pour Noël, où Guillaume Ruchon prend clairement le parti de l’humour pour interpeller de potentiels recruteurs.

Autre manière d’être original : les pastiches. Certains CV fait « à la façon de » ont remporté un franc succès : 85000 visiteurs uniques pour le CV interactif façon Facebook d’Augustin Duval, le CV Twitter de Charlee Jeunehomme, le CV Google de Gary Le Masson, ou encore le CV de Philippe Dubost, façon produit Amazon.

D’autres ont pris le parti d’un message percutant voire choquant qui certes, peut ne pas plaire à tout le monde, mais qui a le mérite de ne jamais laisser indifférent. Ainsi Stéphanie et Augustin ont clairement orienté leur communication sur le registre de la provocation, avec un « strip CV » plutôt réussi.

 

offre d'emploi

offres d’emploi

Se faire connaitre

Tout comme le plus beau site internet n’est rien s’il n’est pas bien positionné sur les moteurs de recherche, le CV, aussi intéressant soit-il, n’est rien s’il n’arrive pas jusqu’aux employeurs potentiels. C’est là qu’intervient le web 2.0. Tout l’enjeu est de diffuser son message aux bonnes personnes qui elles même relayeront via leur réseau. La « création » est d’abord soumise à son propre réseau pour validation, puis déposée sur les réseaux professionnels tels Viadéo et Linkedin, et enfin proposée aux blogueurs influents. A partir de là, il y a fort à parier que si le message est innovant, il sera largement relayé.

 

Objectif atteint ?

En regardant de plus près ces CV hors norme, force est de constater que les auteurs sont jeunes, rompus aux technologies du web 2.0 et que les réseaux sociaux n’ont pas de secret pour eux. Ils font partie de ce que certains appellent la génération Y, pour qui internet est un moyen de communication naturel.

Dans leur immense majorité ce sont des communicants qui recherchent des emplois de communicants. Que ce soit le marketing, le webdesign, le référencement, le community management, ou encore l’évènementiel, ils ont bien sûr compris, de par leur formation et leurs ambitions, que leur valeur ajoutée repose sur leur capacité à communiquer.

Mais la seule question qui vaille est : ont-ils trouvé du boulot ? Force est de constater que, pour la majorité d’entre eux, l’audace a payé. Que ce soit le stage tant espéré, le poste recherché ou finalement l’activité en freelance qu’ils ont créée, pour beaucoup l’objectif est atteint. Même pour ceux qui n’ont pas encore décroché l’emploi idéal, les retombées sont majoritairement positives. Ils ont gagné la visibilité qu’il leur manquait et leur e-réputation de candidats dynamiques, créatifs et ambitieux n’est plus à faire.

Véronique Utecht

Mots clés
·
Catégories
Emploi
Menu Principal