Comment les réseaux sociaux renouvellent-ils la recherche d’emploi ?

En 2018, plusieurs méthodes s’offrent à nous lorsque l’on est en recherche d’emploi.

Nous retrouvons des méthodes traditionnelles telles que les candidatures spontanées, les consultations des offres d’emploi dans la presse, les agence d’intérim… Cependant, depuis quelques années, un nouvel outil est apparu et qui renouvelle le champ des possibles : les réseaux sociaux.

En 2017, environ 30 % des personnes en recherche d’emploi les utilisent. Toutefois, on analyse de fortes différences entre les catégories socioprofessionnelles : 59 % des cadres y ont recours contre seulement 24 % des ouvriers.

Un multiplicateur de contact

Les réseaux sociaux bouleversent le mode de recrutement.

De nos jours, entretenir son réseau professionnel tout au long de sa carrière est indispensable. Cela permet de développer son activité et de se tenir au courant des opportunités professionnelles. Les réseaux sociaux sont des outils incontournables notamment sur les réseaux dédiés aux professionnels, tels que Linkedin ou Viadéo.

Avoir un réseau c’est offrir la possibilité de mobiliser ses contacts. En outre, un recruteur potentiel appréciera un profil complet indiquant vos compétences, votre parcours et vos projets. Vous pourrez aussi intégrer vos publications, votre investissement dans diverses activités, associatives par exemple, ainsi qu’une photo qui vous fera gagner en visibilité.

Il est aussi intéressant de participer aux différents évènements organisés via les réseaux de votre domaine. Cela permet de renforcer les relations établies sur ces plateformes.

C’est également un moyen de rencontrer des professionnels avec lesquels vous avez pu échanger sur les réseaux sociaux et l’occasion de faire naître des projets communs, des collaborations ou des nouvelles opportunités.

Une interface plus dynamique et actuelle

Viadeo et LinkedIn comptent aujourd’hui respectivement 5,5 millions et plus de 3 millions de membres en France.

Les usages actuels des réseaux sociaux dans le recrutement

Nous sommes sur une interface dynamique, dans l’air du temps. Voici quelques données d’après Bond, une entreprise spécialisée dans les solutions de recrutement qui a cherché à en savoir plus sur les pratiques des acteurs RH en matière de recrutement via les réseaux sociaux.

Voici son infographie :

  • 91 % des recruteurs sont actifs sur les réseaux sociaux et 70 % d’entre-eux prévoient d’augmenter leur budget social media ;
  • 9 recruteurs sur 10 regardent les profils sociaux d’un candidat avant de se positionner sur son embauche ;
  • 7 recruteurs sur 10 disent avoir réussi leur recrutement grâce aux réseaux sociaux ;
  • 64 % des recruteurs avouent utiliser au minimum deux réseaux sociaux dans leur quête de talents en utilisant, par ordre de priorité, LinkedIn (94 %), Facebook (66 %), Twitter (52 %) et à notre grande surprise Google+ (21 %) ;

Les pratiques émergentes : Nouveaux réseaux sociaux pour recruter, Snapchat et Instagram ?

« 71% des utilisateurs de Snapchat ont moins de 25 ans, cible privilégiée des grands groupes ».

Les candidats de la génération X et ceux qui suivent cette génération sont utilisateurs de nouveaux réseaux sociaux qui sont en train d’émerger et qui sont plébiscités au détriment des réseaux sociaux historiques tels que Linkedin, Twitter, Viadéo…

Les limites d’une démarche interactive

Les médias sociaux peuvent aussi présenter des dangers lors du processus de recrutement.

  • L’image renvoyée par un candidat via les réseaux sociaux

Pour un candidat, le risque majeur amené par les réseaux sociaux dans le processus de recrutement concerne les informations qu’il partage. Il devient de plus en plus courant pour les entreprises de taper le nom d’un candidat sur Google et d’accéder à ses profils en ligne sur les réseaux sociaux ou à ses présences digitales en général. Les informations partagées peuvent être personnelles ou professionnelles. Ainsi, elles peuvent être partagées sans contrôle et être relayées très rapidement.

  • L’utilisation des réseaux sociaux en entreprise

Les médias sociaux ont également pris du poids dans la prise de décision d’un candidat à rejoindre ou non une entreprise. Une étude de Cisco a démontré que 2/3 des candidats se renseignent sur la politique de l’entreprise via les réseaux sociaux et qu’ainsi, plus de la moitié pourrait refuser un poste si l’usage des réseaux sociaux est banni dans l’entreprise. Une mauvaise politique de l’entreprise est donc un danger pour le recrutement.

 

 

 

Lucille Soulard

Sources

http://www.digitalrecruiters.com/blog/utiliser-reseaux-sociaux-recruter-efficacement.html

http://www.commentrecruter.com/dangers-medias-sociaux-recrutement/

https://www.cnfce.com/dossier/creer-entretenir-son-reseau-relation-reseaux-sociaux

http://www.digitalrecruiters.com/blog/utiliser-reseaux-sociaux-recruter-efficacement.html

https://www.parlonsrh.com/recrutement-reseaux-sociaux/

Menu Principal