Community manager, toujours un métier d’avenir ?

En vogue dans les entreprises depuis 2009, le métier de Community Manager se démocratise et est, 10 ans plus tard, en plein essor. Tantôt considérés comme les « hommes à tout faire du web » ou au contraire comme des spécialistes de la communication digitale, les postes de Community Manager varient énormément selon les entreprises.

L’essor des nouvelles technologies et les changements observés sur les réseaux sociaux poussent le métier à se structurer et se professionnaliser s’il veut continuer sur sa lancée sans s’essouffler.

En 2018, Community Manager est-il toujours un métier d’avenir ?

Community Manager : état des lieux du métier

Longtemps laissé entre les mains de stagiaires peu expérimentés ou d’employés peu au fait de la communication digitale, le Community Management a amorcé depuis ces dernières années une transition. Il tend aujourd’hui à se professionnaliser, les entreprises ayant désormais pris conscience de son rôle stratégique.

Définition1 : « Le Community Manager est l’individu en charge du développement et de la gestion de la présence d’une marque ou d’une organisation sur les réseaux sociaux et autres espaces communautaires contrôlés ou non par la marque. »

Le Community Manager est le garant de l’image de l’entreprise sur le web. Mais pas seulement. Comme nous l’indique Marion, Community Manager freelance, « Le Community Manager donne une voix et une âme à son client (entreprise ou autre). En aidant les entreprises à être visibles sur les réseaux sociaux, le Community Manager représente un véritable intermédiaire entre l’entreprise et la communauté. L’idée étant de fédérer, de rassembler, autour d’une passion ou d’un intérêt commun ! Et bien sûr de créer du dialogue et de l’engagement ! »

Le Community Manager joue donc le rôle essentiel de passerelle entre la marque et les internautes. Aujourd’hui, il ne doit plus seulement publier sur les réseaux sociaux, blogs ou autres forums, il doit également animer sa communauté pour que celle-ci devienne véritablement ambassadrice de la marque ou de l’entreprise sur le web.

D’où l’importance de travailler sa stratégie éditoriale comme nous le confirme Stéphanie, Community Manager freelance, « C’est un métier qui est moins facile qu’il en a l’air car on ne fait pas que « poster sur Facebook en espérant que ça prenne ». Il y a une vraie réflexion derrière qui demande à ce que l’on connaisse bien la marque ou la personne pour qui on travaille et son public-cible. Disons que pour chaque post sur un réseau social il y a eu une réflexion avant. »

Pour bien faire, le Community Manager ne doit pas compter ses heures de travail. Animer une communauté est très chronophage, cela nécessite une présence de sa part quasi continue sur le web. C’est au prix de ces efforts que la communauté pourra vivre et surtout faire vivre l’entreprise ou la marque sur Internet.

 

Pour animer sa communauté, le Community Manager doit intervenir quotidiennement sur un ou plusieurs réseaux sociaux

 

Quel avenir pour les Community Manager ?

Avec l’évolution perpétuelle de la communication digitale et les changements profonds observés de jour en jour sur les réseaux sociaux, il est raisonnable de se demander quel avenir attend désormais les Community Manager.

La création de contenu au cœur du métier

Des internautes de plus en plus exigeants, des marques avec de vraies stratégies digitales, des algorithmes sur les réseaux sociaux qui changent presque chaque jour, des technologies et des besoins qui évoluent… le Community Manager est confronté aujourd’hui à une mutation de la communication web et doit pouvoir s’adapter s’il veut survivre dans la jungle d’Internet. 

Il ne doit plus se contenter de communiquer sur les réseaux sociaux, il doit produire un contenu plus qualitatif, plus créatif pour se démarquer de la concurrence et apporter une vraie valeur ajoutée aux internautes.

Une vision partagée par Marion « La création de contenu est au centre de notre métier, aujourd’hui le visuel est primordial, et c’est sur ça que le Community Manager va devoir travailler dans le futur, encore plus qu’aujourd’hui. Nourrir sa créativité, se former sur différents outils graphiques, être plus polyvalent… C’est un métier encore jeune même s’il s’est désormais démocratisé. Les réseaux sociaux occupent une large partie de la communication pour une grande majorité d’entreprises. Les codes changent sans cesse, il faut savoir les repérer et s’y adapter, alors plus que jamais le Community Manager est un élément primordial ! »

Une évolution vers un rôle plus stratégique

Il est donc peu probable d’assister à une disparition du métier, l’utilisation des réseaux sociaux étant toujours en constante croissance, que ce soit pour les internautes ou pour les marques.

Mais pour faire face à ces nombreux changements, le Community Manager doit évoluer en parallèle des technologies et se réinventer pour tendre vers sa version améliorée, plus professionnelle et plus stratégique : le Social Media Manager. Il doit être capable, en plus de ses fonctions traditionnelles, d’analyser ses actions, de gérer son budget, de faire des audits et des reporting… Il doit se positionner au cœur de la stratégie digitale de l’entreprise.

S’il arrive à prendre ce tournant, le Community Management a encore de belles heures devant lui !

 

 

 

 

Célia Stefenel

 

1. Définition selon le site « Définitions Marketing » :

https://www.definitions-marketing.com/definition/community-manager/

 

Photos libres de droits :

Pixabay

 

Autres liens ayant servi à la rédaction de l’article :

https://www.unow.fr/blog/le-coin-des-experts/metier-community-management/

https://www.exclusiverh.com/articles/reseaux-sociaux-rh/community-manager-un-nouveau-metier-en-vogue.htm

https://www.blogdumoderateur.com/community-management-metier-heterogene/

https://www.journalducm.com/evolution-community-management/

https://www.frenchweb.fr/le-community-management-est-mort/320086

Menu Principal