Identité numérique d’une entreprise et identités personnelles des salariés font-elles bon ménage ?

identité numérique entreprise identité personnelle

L’entreprise est de plus en plus amenée à valoriser sa « Marque Employeur », aux travers de différents outils de digitalisation, médias sociaux en tête. Le fait est qu’elle s’expose beaucoup plus non seulement à l’avis des utilisateurs, mais aussi à celui de ses propres salariés. On constate de ce fait, une porosité de la notion de frontière de l’entreprise et une modification de son périmètre.

L’e-réputation: un enjeu de taille pour l’entreprise

La gestion de son e-réputation devient un enjeu majeur pour l’entreprise. Les comportements des salariés rendent les frontières de l’entreprise de plus en plus fines. Elle doit penser à gérer sa communication « hors les murs ».

En cause, de nouveaux comportements des salariés¹ qui développent une vie sociale virtuelle et donnent leur avis plus facilement sur tous les sujets et notamment sur leur entreprise. Souvent positifs ils peuvent aussi être négatifs, ce qui peut porter préjudice à l’image que l’entreprise souhaite véhiculer en terme de présence économique mais aussi d’employeur (cas Domino’s pizza²).

De même, on constate l’émergence de sites de notation d’entreprise qui permettent aux internautes d’évaluer leur employeur sur plusieurs critères.

La digitalisation et le partage des informations sur l’organisation interne de l’entreprise rend poreuse la frontière entre la vie privée et la vie professionnelle.

L’entreprise doit prendre conscience de l’impact de ces avis sur sa réputation, et doit impérativement apprendre à maîtriser et à gérer son e-réputation.

Le double rôle du salarié « communicant »

Le salarié ambassadeur de l’entreprise

Le salarié devient ambassadeur de l’entreprise pour laquelle il travaille. Il la représente à partir du moment où il affiche cette étiquette d’appartenance à la marque.

Le salarié acteur de sa propre e-reputation

Il doit donc prendre soin, pour sa propre évolution de carrière, de gérer son Personal Branding (marque personnelle) de façon à ce que celui-ci soit valorisant

De même, une critique sur son entreprise peut avoir une influence sur la perception d’un prochain recruteur. En effet, le potentiel recruteur peut être effrayé de recruter un candidat qui a critiqué ouvertement sur le web son ex-entreprise. Les avis qu’il poste sont perçus comme le reflet de sa personnalité et déterminent ainsi sa crédibilité personnelle.

Les outils de gestion de son e-reputation

La digitalisation conduit à repenser les modes managériaux. La vie de l’entreprise s’organise désormais en dehors des heures officielles, du lieu de travail.

Prévenir et accompagner

Le manager doit tenir un rôle de sensibilisation et de responsabilisation des salariés dans leur pratique des médias sociaux. Plusieurs méthodes existent comme la rédaction de guide, de charte « d’utilisation des réseaux sociaux » à destination des employés dans le but d’éviter les dérapages. De même, la formation et la désignation de salariés peuvent notamment assister l’employeur en rédigeant des fiches pédagogiques, des consignes ou des avertissements, ou proposer la mise en place de bonnes pratiques de communication d’un point de vue personnel comme professionnel.

Surveiller sa notoriété

L’entreprise peut aussi mettre en place une veille permettant de détecter ce qui se dit à son sujet sur la toile.

Il est possible, pour améliorer sa notoriété, de faire appel à des agences qui peuvent examiner et corriger la cyber-réputation.

Ainsi, une e-réputation maîtrisée permet à l’entreprise d’anticiper, de gérer son identité numérique et de prévenir les éventuelles dérives de la part des salariés.

¹ Article Réputationvip : « Réseaux sociaux : 1 salarié sur 3 communique des informations liées à son entreprise »

http://www.reputationvip.com/fr/blog/reseaux-sociaux-1-salarie-sur-3-communique-des-informations-liees-a-son-entreprise

² Domino’s pizza

En avril 2009, une vidéo avait circulé sur le web, montrant deux salariés de la chaîne se moquant des règles d’hygiènes. Aujourd’hui encore cette vidéo reste toujours visible sur internet. Face à ces contenus, l’entreprise a licencié immédiatement les deux individus et mis en place une politique de communication visant à montrer l’engagement de Domino’s et apporter des témoignages de la part des employés respecteux.

Enquête Parlons RH : « Marque employeur : comment éviter les faux pas ? »

http://www.parlonsrh.com/marque-employeur-eviter-faux-pas/

Adeline Martinez
logomartinez

Menu Principal