L’interview de Aurélien Deffay, directeur des projets digitaux de la Mairie de Paris, au sujet du nouveau site e-reputation.paris.fr « Une première version amenée à s’étoffer »

banniere site ereputation.paris.fr

Dans le cadre de la toute récente mise en ligne, le 6 février 2013, du site e-reputation.paris.fr, Aurélien Deffay, Directeur des projets digitaux à la Direction de la Communication de la Mairie de Paris, qui a mis en place et organisé ce projet, a accepté de répondre aux questions de Influenceurs du web.

 

Dans quel but la Mairie de Paris a-t-elle créé ce site ?

Les jeunes utilisent de plus en plus les réseaux sociaux. 90% des 12-20 ans ont un compte Facebook, qui est devenu pour eux un espace d’expression où ils n’ont pas de limites. Les dérives sont nombreuses : échanges de photos compromettantes, de devoirs, de numéros de téléphone portable, de photos ou vidéos dénudés… Certaines pratiques que l’on peut qualifier de pré-prostitutionnelles ont même engendré des suicides, qu’on a tous lu dans la presse. Nous nous sommes saisis de ce sujet pour créer une plate-forme de prévention auprès de ce jeune public, mais pas seulement, car elle est destinée à tous ceux qui ont un compte Facebook. Le but est de leur apprendre, via un test ludique et interactif, à maîtriser leur empreinte numérique.

Quel est le rôle de votre partenaire, Réputation Squad ?

La Mairie de Paris et l’équipe du site Paris.fr se sont associés à la start-up Reputation Squad pour créer « Soyez net sur le net », une plate-forme qui comprend un test en ligne pour se faire une idée de l’image que l’on donne sur les réseaux sociaux et des outils pour gérer et orienter son e-réputation. Réputation Squad est l’une des plus grosses agences françaises en matière de e-réputation, ce sont des spécialistes, ce qui n’est pas notre cas à la Mairie de Paris.

Quel est le coût de cette opération de communication pour la Mairie de Paris ?

La plate-forme a été réalisée sur appel d’offre public. Elle a coûté 15 000 € hors taxes.

Quel est l’intérêt pour une collectivité locale de s’investir dans ce sujet ?

L’intérêt, c’est de faire de la prévention, de traiter d’un sujet qui est d’actualité chez les jeunes, et cela d’une manière un peu nouvelle. De la prévention ludique sans adopter un ton paternaliste ni moralisateur.

Ce site est-il destiné uniquement aux jeunes « addicts » de Facebook ?

Pour le moment, le site est en effet plutôt tourné vers les jeunes puisque la plate-forme n’a été développée que pour Facebook et ce sont les plus gros utilisateurs de ce réseau. 60% d’entre eux y consacrent plus d’une heure par jour. Bien sûr, toutes les personnes ayant un compte Facebook peuvent faire le test ; mais les jeunes sont moins armés face aux problèmes qui peuvent survenir sur les réseaux, ils ont moins de recul pour savoir comment diffuser leur image.

La e-réputation d’un internaute ne se construit pas uniquement sur Facebook. Votre site va-t-il évoluer et proposer des fiches techniques sur d’autres réseaux sociaux ?page accueil d'ereputation.paris.fr

Le but est de faire évoluer la plate-forme, de la transversaliser sur d’autres réseaux sociaux (Twitter, Instagram, Pinterest…) et pourquoi pas sur des réseaux professionnels (Viadeo, LinkedIn). Il s’agit de respecter notre engagement, auditer votre e-réputation sur le net, et le net ce n’est pas que Facebook. Cette version est une première version amenée à s’étoffer.

Le choix des statuts/photos/amis… du test se fait-il complètement au hasard ?

Tous les contenus ont un rapport avec la personne qui fait le test. Il faut savoir que 30% des jeunes acceptent en « amis » des gens qu’ils ne connaissent pas et ils postent des statuts, photos, sans vraiment savoir qui les regarde et ce que ces personnes font avec. Le test est une manière de mettre en lumière toutes les données que Facebook connaît de la personne et de la sensibiliser par rapport à ça. Nous avons essayé d’intégrer de la rejouabilité, de façon à permettre aux utilisateurs de réessayer le test plusieurs fois et de s’améliorer, le but étant d’obtenir une meilleure note.

Pensez-vous que ce test peut créer une prise de conscience chez ceux qui le font ?

On ne peut pas établir des vérités générales mais les jeunes, avec qui on a testé, ont été interloqués par ce qui ressort sur eux. On sent qu’il y a quand même une certaine prise de conscience qui, de toute manière, ira en grandissant quand ils commenceront à chercher du travail.

Au score final, on ne trouve pas de conseils pour mieux gérer sa e-réputation. Certes, le site propose des fiches techniques très détaillées, mais comment doit réagir un internaute qui découvre que sa e-réputation est mauvaise ?

Si la e-réputation d’un internaute est mauvaise cela signifie qu’il y a des choses qu’il n’assume pas, qu’il a pas mal d’amis qu’il ne connaît pas… Les recommandations sont faites à partir de fiches pratiques, elles vous expliquent comment se désabonner d’une page, comment trier ses amis dans des listes, comment cacher des statuts… c’est grâce à cela que l’on va améliorer son e-réputation. Pour les personnes qui ont des infos un peu lourdes à porter sur le net, les victimes de harcèlement ou d’usurpation d’identité, nous avons mis en ligne des numéros utiles : la CNIL, le Ministère de l’Intérieur… qui ont des cellules compétentes pour prendre en charge ces problèmes-là.

Que faites-vous des réponses et du score ? Y a-t-il une étude derrière ?

Rien du tout ! On ne conserve pas les données, on ne garde aucune trace du score des internautes. Évidemment, nous savons combien de personnes sont venues sur le site mais c’est complètement anonyme. Nous ne faisons pas de statistiques sur la note moyenne. La Mairie de Paris a une vraie volonté de transparence.

Si vous aviez trois conseils à donner à nos lecteurs pour bien gérer leur e-réputation ?

En premier lieu, faire attention à qui sont leurs amis. Ensuite, ne pas laisser des contenus qu’ils ne sont pas sûrs d’assumer dans quelques années, et ne pas régler ses comptes. Et pour finir, faire le test !

http://ereputation.paris.fr/

Propos recueillis par Marine Delcayre

Menu Principal