Le phénomène des youtubeurs et la dynamique de e-réputation associée

Les youtubeurs sont suivis par de grandes communautés d’abonnés. Ils valorisent leur audience en utilisant des moyens pour gagner de l’argent et ils profitent de leur e-réputation pour être présents dans d’autres domaines que le Net.

Les Youtubeurs : stars du Web 2.0 ?

Vous en avez peut-être entendu parler. Il est même possible que vous soyez des abonnés assidus à leurs chaînes. Je vous parle des nouvelles stars du Net : les Youtubeurs. Un Youtubeur est une personne dont l’activité professionnelle ou quasi-professionnelle est de créer des vidéos sur Youtube dans lesquelles il se met en scène.

Youtube compte plus d’un milliard d’utilisateurs ce qui correspond presque à un tiers des internautes dans le monde. La vidéo la plus vue sur cette plateforme est le célèbre « Gangnam Style » de Psy avec 2 750 000 000 de vues. Le Youtubeur PewDiePie est le plus suivi dans le monde avec 50 millions d’abonnés. En France, Cyprien est le leader avec 10 millions d’abonnés. En termes de notoriété, les youtubeurs les plus célèbres peuvent être comparés aux comédiens ou humoristes réputés. Les sujets les plus abordés dans leurs vidéos sont l’humour, le jeu vidéo, les conseils beauté ou mode, les voyages ou encore les vidéos de déballage de produits.

Pourquoi devenir Youtubeur ?

Les motivations pour devenir Youtubeur sont propres à chacun. Néanmoins, deux objectifs se dégagent plus particulièrement. Du fait de leur audience importante et de leur influence on peut dire que ces youtubeurs font partie de l’aristocratie du Web, ce sont des influenceurs. De ce fait, la plupart de ceux qui ont une notoriété importante en profitent pour valoriser cette audience (visiteurs uniques). Ils peuvent le faire en gagnant de l’argent grâce à ces vidéos.  Une autre motivation est celle de « se vendre », faire de soi sa propre marque aussi appelé personal branding.

Monétiser ses vidéos

Youtube leur permet de gagner environ 80 centimes d’euros pour 1000 vues avec le système de publicité. Les youtubeurs font souvent appel à des MCN ou networks qui sont des entreprises qui leur permettent de sous-traiter la recherche de revenus. Elles assument un rôle d’agent en optimisant les revenus publicitaires et en traitant avec les marques. Cela se traduit en général par des vidéos sponsorisées, du partenariat, du placement de produits ou encore de l’affiliation. Ils peuvent aussi choisir d’être financés par leurs abonnés par des plateformes de crowdfunding (financement participatif) comme Tipeee en France. D’autres moyens existent pour gagner de l’argent, on peut aussi obtenir des revenus annexes autres que la publicité mais toujours liés à la chaîne. Ces revenus sont néanmoins assez limités pour la plupart des Youtubeurs qui, avec un peu de chance gagnent tout juste leur vie. Seule une petite élite peut se targuer d’avoir des revenus élevés (Squeezie gagnerait près de 45 000 euros bruts par mois selon des estimations).

Youtube et personal branding

Devenir youtubeur est bien souvent motivé par l’idée de se faire connaître et de surfer sur cette popularité. On parle de personal branding, c’est-à-dire promouvoir sa marque personnelle pour gérer sa carrière. Le but des youtubeurs est de percer pour être présents sur les autres médias ou de donner un coup de boost à leur carrière. Certains voudront devenir comédiens, d’autres stylistes, d’autres encore consultants (quand ils parlent de sujets sérieux comme l’économie). Faire des vidéos sur Youtube est un moyen de faire connaître son site ou de montrer ses compétences, c’est un atout pour se faire remarquer.

Un exemple remarquable de youtubeur qui a su surfé sur sa popularité pour « sortir »  de Youtube est celui de Norman. Fin 2010, il lance sa chaîne « NormanFaitDesVideos ». Début 2012, Il participe à un spectacle avec d’autres stars du Web. Il fait également une pub pour Crunch la même année et apparait dans différentes émissions télé. En 2013, il a le premier rôle du film « Pas très normales activités » qui sort au cinéma. Enfin en 2015,  il lance son one-man-show sur scène intitulé « Norman sur scène ». Son ascension est fulgurante. Grâce à sa popularité il a pu aussi, en 2015, toucher 2,2 millions d’euros de la revente de la société dont il était actionnaire : Talent Web SAS. C’est la régie publicitaire qui gère à la fois ses intérêts et ceux d’autres youtubeurs célèbres comme Cyprien ou Squeezie. On peut dire que Norman a vendu son activité et donc son audience. Il représente bien ce que signifie valoriser son audience et développer sa marque personnelle.

La notoriété à tout prix

Certains youtubeurs connaissent des succès plus contrastés et essaient tant bien que mal de gagner de l’argent avec leurs vidéos. PacificSound3003 en est un exemple frappant. Connu grâce à un autre youtubeur, Antoine Daniel (What The Cut), qui montre le pire du Net, il a vu son audience grimper d’un coup, pour le meilleur… et surtout le pire.

Désireux de monétiser sa soudaine notoriété il s’est montré très prolifique en faisant souvent plusieurs vidéos par jour. Son fonds de commerce ? La musique et les « succulations ». Coiffé de son célèbre collier, il déguste, micro ouvert, des jus de fruits et des repas devant la caméra pour « faire plaisir à son public » qui entend tous ses bruits de bouches (https://www.youtube.com/watch?v=zHHcnjEJYQg). L’autre aspect, le plus sérieux, consiste à faire de la musique d’une qualité que chacun saura apprécier. Son leitmotiv est de demander de l’argent à ses fans (https://www.youtube.com/watch?v=BPhAnUsD9O4).

Comme ses vidéos vont de quelques milliers de vues à des centaines de milliers pour les plus regardées, il ne peut pas gagner sa vie uniquement par Youtube. Il s’est donc diversifié en proposant des shows par webcam à ses « fans » où on peut le regarder manger, chanter ou discuter avec lui. Les tarifs sont assez bas (parfois 5 euros pour 15 minutes) et les spectateurs plutôt moqueurs, quand ils restent polis. En effet, la communauté qui suit Pacific Sound est assez peu bienveillante. Les commentaires sur ses vidéos sont pour la plupart rabaissants voire insultants. Dans son cas c’est la médiocrité qui paie, il fait du buzz sur le ridicule de ses vidéos.

Devenir youtubeur et gagner en notoriété est-il à la portée de tous ? Non, car cela demandera beaucoup de patience et de travail pour réussir à se faire connaître. Sans un certain talent il sera également difficile de percer. On peut viser le ridicule pour faire le buzz, mais il faudra en assumer les moqueries et les insultes. Bien que Youtube semble accessible, s’y faire connaître reste aussi compliqué que de faire une carrière à la télé ou au cinéma. Être youtubeur est bel et bien un métier à part entière.

Marc Serres

Sources :

http://nextplz.fr/youtube/content/2145978-remuneration-youtube-comment-gagner-de-l-argent

http://hitek.fr/actualite/salaire-youtubeurs_6416

http://www.lesinrocks.com/2016/04/news/cyprien-norman-squeezie-deviennent-millionnaires/

(lien image : https://www.flickr.com/photos/23963573@N08/3606295240/in/photolist-6uFcW9-7nQ4Dv-8vDDQZ-4zjQwa-4u1sP8-6Lsmrc-hAyJHz-bJiBEM-4Yh7qC-RjrhP-k78av-axDyJ1-PYpbnR-8jErbT-n77Ndj-8sLpdN-nroC9v-aGaK5r-nTZTQh-hEMxQd-aCRvgw-ocdLZB-fNEE8-5vmwfZ-rnKBZc-nhh42f-jDC8xG-neoFon-8cR1fu-iuijfL-nBczca-ozJQhR-8q3Yj8-pj5Dzz-bxzAmG-ijioy5-iw8o4z-pkHatD-zL5GY-omHNwP-eLzwU1-mfz9fk-mAthtN-cXmnmy-srWfMw-saDKmx-7Q1EqG-nDw7LB-dmYNUn-agrAh4)

Menu Principal