Le rôle de l’e-réputation dans le marketing politique

webmarketing politique

Sites des partis politiques, comptes Twitter et Facebook… Internet est devenu l’outil d’influence de la communication politique.

Qu’est-ce que le marketing politique ?

Le marketing politique consiste à « définir les objectifs et les programmes des hommes politiques et influencer les comportements des citoyens » (Denis Lindon, spécialiste en marketing).

Il s’oriente autour de 2 axes :
– La communication : afin de contrôler la réputation du politicien et de son parti politique auprès des électeurs.
– L’écoute : elle consiste à recueillir des données auprès des citoyens pour que le politicien adapte sa communication.

axes-market-poltique

L’e-réputation des politiciens : un enjeu essentiel du marketing politique

Pour contrôler leur image, les politiciens s’appuient beaucoup sur les médias tels que la presse, la radio et la télévision.
Plus récemment, internet est devenu un média essentiel du marketing politique. Il permet une présence constante et des angles de communication variés.
Site personnel, blog, réseau social… autant d’interfaces à travers lesquelles les partis et les hommes politiques peuvent adapter leur discours en fonction des cibles et des évènements.

Les réseaux sociaux ont désormais une place importante dans la gestion de l’e-réputation des politiciens. Quelles sont les enjeux pour les politiciens sur ces interfaces ?politicien

  • Les politiciens doivent être présents en permanence sur la toile et exposer leurs objectifs politiques pour accroître leur notoriété.
  • Ils présentent leur point de vue sur des situations pour se démarquer et prouver leur légitimité.
  • Ils doivent créer une forme de proximité avec leur cible : via les amis sur Facebook, les followers sur Twitter…
  • Lorsque leur propos entraîne un bad buzz, il convient d’être présent pour le contrer.

L’e-réputation se gère donc par de multiples actions de communication en ligne, notamment sur les réseaux sociaux. Ces actions sont menées en fonction de la cible visée.

Les données des électeurs : élément primordial et en pleine croissance du marketing politique

Les thèmes de campagnes abordés et la manière dont les politiciens façonnent leur image dépend des informations recueillies auprès de l’opinion publique. Grâce à cette « écoute » les stratégies politiques vont plus loin que le simple ciblage par couche sociale.

Avec la généralisation des réseaux sociaux et les nouveaux outils de récupération des données personnelles, le recueil d’information est plus utilisé que jamais en marketing politique.
« like », tweet, Instragram… jamais les français n’ont affiché autant d’informations sur leur vision politique. Que ce soit dans l’attente d’une information individualisée du parti qu’ils soutiennent ou par le simple effet d’exhibition entraînée par les réseaux sociaux, les français livrent des données précieuses à l’élaboration des stratégies politiques.

La communication politique, axée sur l’e-réputation du politicien, s’effectue donc en fonction des informations recueillies via les réseaux sociaux notamment. Après analyse de ces informations la communication est réajustée.

cycle-com

Le marketing politique, dont la communication est un enjeu important, s’appuie désormais sur internet pour gérer l’e-réputation des politiciens et recueillir les données de l’opinion publique afin d’adapter le discours politique. Internet a donc fait surgir une forme d’échange politiciens/citoyens jusqu’ alors impossible.

Emeline-Codina-P-2015

Emeline Codina
emelinecodina.com

Menu Principal