L’empreinte carbone des boîtes mails

En 2019 les courriers électroniques ou e-mails sont indispensables dans notre société, dans notre vie;

malgré cela, beaucoup de gens ignorent que les données ont un impact écologique colossal sur notre environnement. En effet, les données sont stockées dans des immenses serveurs qui sont alimentés par l’électricité et qui plus est, ont besoin d’air climatisé pour ne pas surchauffer. A quel point l’envoi et le stockage est-il énergivore ? Quel impact cela a t’il sur l’environnement et quelles sont les bonnes utilisations pour être un bon eco-citoyen du web ?

L’empreinte carbone des géants

Une étude réalisé par l’Ademe démontre qu’un e-mail avec pièce jointe de 1 Mo envoyé à une personne émet environ 20 grammes de CO2, soit l’équivalent de la consommation électrique d’une ampoule de 60 W pendant 25 minutes.

Suite à cette étude de l’Ademe, les chercheurs ont conclu que si chaque salarié dans une entreprise de 100 personnes, reçoit en moyenne 50 courriels par jour et en envoie 30, celle-ci consommera 13 tonnes de CO2 en une journée, je vous laisse imaginer l’impact à l’échelle des GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) .

L’empreinte carbone est la quantité de CO2 émise par la consommation d’énergie et de matières premières d’une activité, d’une personne, d’un groupe ou d’une organisation.

Le stockage, principal consommateur en co2

Chaque mail stocké a sa propre empreinte carbone. Imaginons l’impact dans le temps des vieilles boîtes mails dites «  mortes », celles qui ne sont plus utilisées qui sont sans doute remplies de pourriel, peuvent être visées par des spams ou encore toujours abonnées à des newsletters.

Il y a bien sur des réflexes simples à avoir sur nos boîtes mails afin de réduire cette consommation de CO2 certes faible quand elle est personnelle, mais catastrophique dans un milieu professionnel.

Usage éco-citoyen des mails

comment limiter ces actions polluantes

Se désabonner des newsletter inutiles :

L’e-mailing de masse est cependant très intéressant pour le webmarketing certes, mais combien de temps avant que les gens fassent la liaison entre le web et le climat qui est un sujet très vif en ce moment ? Encore beaucoup trop de personnes ignorent que cette pratique est très polluante.

Désactiver l’envoi de notification dans votre boîte mail :

Recevoir un mail pour une notification sur un de nos réseaux sociaux n’est pas rare, on peut presque même apparenter ça à du spam, mais vu qu’il est de votre choix de recevoir celle-ci, il est fortement conseillé de désactiver ces options afin d’avoir une boîte mail propre.

Supprimer les vieux mails :

Bien sur je n’incite personne à effacer ses mails de la veille, mais du moins ceux pour lesquels il n’y a plus aucun intérêt de les conserver (les achats de billets par exemple).

De plus, Gmail a récemment ajouté des onglets qui regroupent justement les notifications, spams, réseaux sociaux afin de faire du tri plus rapidement. Plus d’excuse !

Big brother watching you !

Le big data aujourd’hui commence à peine a être exploité. Il ne serait pas étonnant que des chiffres sortent un jour de celui-ci sur l’usage abusif des e-mails, ce qui pourrait nuire a l’e-réputation d’autrui. De plus cela se ressent quand l’interlocuteur de l’autre côté de l’e-mail n’en maîtrise pas correctement les usages. Il faut donc optimiser l’envoi des pièces-jointes afin de réduire le poids de ceux-ci et donc l’empreinte carbone émise. Soyons vigilant sur les bons usages d’internet, ce dernier étant une technologie très récente, il serait dommage de ne pas l’apprivoiser correctement avec de simples bonnes habitudes.

 

Léo Fettes

https://leofetteswebmaster.fr/

 

Sur le même sujet :

http://www.influenceursduweb.org/impact-energetique-des-datacenters/

http://www.influenceursduweb.org/big-data-et-environnement-un-enjeu-loin-detre-virtuel/

http://www.influenceursduweb.org/smart-cities-entre-les-promesses-des-villes-intelligentes-et-la-realite-comment-les-citoyens-sont-ils-impliques/

 

Sources :

http://www.actineo.fr/article/le-poids-ecologique-des-e-mails

https://www.capital.fr/economie-politique/20-chiffres-etonnants-sur-l-e-mail-1065082

https://www.novethic.fr/actualite/infographies/isr-rse/envoyer-un-mail-regarder-une-video-l-impact-environnemental-du-numerique-decode-145813.html

https://www.connaissancedesenergies.org/les-chiffres-cles-de-lenergie-dans-le-monde-170926

https://www.sciencesetavenir.fr/high-tech/reseaux-et-telecoms/black-friday-le-numerique-un-gouffre-energetique_129653

Catégories
Société
Menu Principal