L’influence de la e-réputation sur le réel

Influenceurs du Web

La réalité a subi une profonde dématérialisation depuis l’ère des nouvelles technologies ; elle se confond parfois avec le virtuel. Des entreprises, des forums et des réseaux sociaux sont nées de cette dématérialisation. Certaines sociétés n’existent plus que par le biais de nos écrans, leurs liens avec le monde réel se résument parfois aux seuls disques durs qui hébergent leurs données.

Ces données virtuelles influencent pourtant considérablement notre mode de vie et notre rapport avec le réel. Nous verrons successivement quelle est la base de ce fonctionnement, les bénéfices que nous pouvons en tirer ainsi que les points critiques que nous pouvons soulever.

Le principe

Notons que tout ce qui existe sur internet possède une influence : de la multinationale aux simples individus, en passant par les services et les idées qui sont véhiculées ; toutes les informations qui transitent à un moment sur le web sont enregistrées et possèdent un historique traçable. Articles, conversations, forums : des sites comme tripadvisor sont même conçue pour répertorier les commentaires qui font la réputation de certaines entreprises.

Individuellement, lors de l’ouverture d’un compte mail, nous créons une identité numérique et avec elle notre e-réputation. C’est la base de notre existence sur le web. De nouvelles possibilités de communication s’ajoutent à celles que nous avions dans la vie dite « réelle ». Nous pouvons envoyer divers fichiers comme des vidéos ou de simples lettres, communiquer, donner notre avis, aimer, sur diverses plate forme avec des centaines voire des milliers de personnes. Nous sommes tout à la fois les mails que nous écrivons, les photos que nous publions et les commentaires que nous rédigeons.

La e-réputation comme valeur ajoutée au réel.

La e-réputation a permis de créer des liens entre les gens dans la vie réelle. Grâce aux communautés et aux plates-formes d’échanges, des utilisateurs se sont rencontrés pour partager leurs passions. Ainsi des rencontres organisées virtuellement entre des personnes se réalisent. Ces rencontres n’auraient pas existé sans ce contact virtuel. Un exemple parmi tant d’autres celui de ktmmania qui organise via sa plate forme d’échanges des sorties en moto entre passionnés de la marque.

main-rc3a9el-virtuel-690x310Complémentarité du réel et du virtuel

Également grâce à une identité numérique, les liens avec les autres se renforcent dans le monde réel. Les échanges sont plus faciles et plus rapides où que nous soyons. Nous sommes joignables à tout instant et nous pouvons nous engager dans des discussions, des projets, ou venir en aide rapidement aux personnes auxquelles nous sommes liées.
Les distances ne sont plus une barrière. Cette réactivité n’était pas permise dans la réalité.
Grâce aux médias sociaux par exemple, les gendarmes font appel au civisme pour aider à la recherche des personnes disparus.

Avant l’ère du numérique, la réputation de tradition orale permettait de jouer avec l’information et la désinformation. La e-réputation a changé la donne.
Aujourd’hui les utilisateurs sont avertis et vigilant : les informations sont qualitatives et diversifiées. Cette possibilité de contrôle des utilisateurs responsabilise les sociétés et les obligent à s’inscrire dans un cercle vertueux. C’est ce qu’explique Aurélien Dubot Product Strategist, région EMEA, chez Bazaarvoice dans un article consacré à l’influence.

Social Influence
La e-réputation à remplacer depuis longtemps la tradition orale.

Peut-on remplacer l’expérience réelle ?

Si la e-réputation a apporté son lot de nouveautés, l’expérience réelle, quant à elle, n’a pas évoluée. Face à l’expérience numérique qui s’enrichit constamment, cette dernière reste simple et exclusive.
Acheter un article sur internet permet par exemple, d’apprendre bien plus de choses que dans une boutique : ses origines, ses spécifications techniques, les matériaux utilisés, les avis d’utilisateurs… À cela s’ajoute les comparateurs qui donnent la possibilité en quelques clics d’avoir une vision de l’ensemble du marché. pour les voyages, pour le matériel informatique mais aussi le plus généraliste twenga.

La e-réputation amène une part de déshumanisation.
Là où règne la précision et les calculs stratégiques il n’y a pas de place pour l’erreur, l’erreur pourtant tellement humaine. C’est le paradoxe de l’e-réputation: d’un côté elle nous rapproche considérablement, et d’un autre, elle nous déshumanise en empêchant parfois la
spontanéité. Les fiches de présentation pré-remplie sur un même modèle sans possibilité de commentaires, la saisie prédictive des moteurs de recherche ou encore le bouton « j’aime » sur facebook qui réduit à son paroxysme la gamme des sentiments humain.

facebook-handsEt si facebook s’ornait d’une nouvelle palette d’option ?

Les informations numériques ne remplaceront jamais la puissance de l’expérience réelle. Elles se positionneront comme un complément à cette dernière.
L’humain et toutes ses particularités sont numériquement intraduisibles.
Les données ne sont qu’une transcription de nos intentions et ne tiennent pas compte de la sensibilité individuelle. En cela la e-réputation ne remplacera jamais un contact dans le réelle tel qu’une poignée de main, un regard, une voix. L’intégration du numérique dans les espaces de commerce traditionnel montre que le réel a encore de beaux jours devant lui.

actu-deco-so-ouest-centre-commercial-so-chic-L-U2O9kV.jpeg.pagespeed.ce.An5-C62loGYoNJIikxxd-1

Le centre commercial So Ouest propose une expérience inoubliable aux visteurs

Clément Bonora
Etudiant webmaster
Clément Bonora

Menu Principal