Marie-Claire : un buzz, un tollé et une fréquentation qui monte en flèche

Marie claire bad buzz

Le cas Marie-Claire de début novembre est assez significatif en termes d’e-réputation. Fin octobre 2010, une pigiste blogueuse du magazine Marie-Claire publie un article à propos d’une série américaine, Mike and Molly, qui met en scène des personnes obèses. Elle se dit « dégoutée » de voir des obèses sur le petit écran.
Tollé général, le post reçoit près de 4000 commentaires, tous très critiques. Le mur Facebook de Marie-Claire est assailli, un page de boycott se crée en parallèle. Il faut attendre le 3 novembre pour voir le magazine présenter des « regrets » sur son mur Facebook. Au final, si l’image du magazine en a pris un coup, le site marieclaire.com voit sa fréquentation augmenter de 23% et sa fanpage de Facebook gagne plus de 4000 nouveaux fans. Le magazine a sur profiter de cette vague négative avec un impact positif sur le court terme. Peut-être qu’à long terme, celui-ci sera moins bénéfique pour l’image et l’e-réputation de Marie-Claire.

Mots clés
·
Catégories
Société
Menu Principal