Quelle place ont les réseaux sociaux dans le canal de recrutement ?

Révolution numérique. Digitalisation. La société est en pleine mutation et aucun secteur n’y échappe, encore moins le recrutement. Dynamisé par la transformation digitale des Ressources Humaines, le recrutement se veut dématérialisé. Au delà des annonces web et CV en ligne, les réseaux sociaux prennent une place importante dans le processus. Mais un profil numérique est-il réellement indispensable ? Quelle est son utilisation ? Les réseaux sociaux, eldorado ou danger potentiel ?

Profil numérique et réseaux sociaux

Maximiser ses opportunités professionnelles grâce aux réseaux sociaux, tel est l’un des objectifs de son profil numérique. Un simple CV ne suffit plus. A l’instar de l’entreprise, le particulier doit s’afficher sur le web comme une marque. Se mettre en valeur, se vendre, se démarquer. Et aller au delà de ce que les recruteurs attendent. Le parcours et les compétences restent indispensables mais pour faire la différence, il faut savoir mettre en exergue des valeurs, des passions, des activités. Les réseaux sociaux sont d’excellents outils pour développer son Personal Branding. Attention cependant à ne pas « s’inventer une vie », cela risque de porter préjudice au candidat lors de la phase d’entretien. La façon dont le candidat et le recruteur utilise les plateformes sociales dans le processus de recrutement est essentielle pour se créer des opportunités, attirer les chasseurs de têtes ou faire émerger le candidat idéal. En février 2017, le réseau social LinkedIn a publié des données qui montrent que 94% des recruteurs utilisent ce média social pour trouver d’éventuels candidats. Est-ce le seul ? Certainement pas. Plusieurs réseaux sociaux se démarquent dans le secteur du recrutement, qu’ils soient personnels ou professionnels :

Facebook qui, fort de son succès depuis sa création en 2004, a lancé sa plateforme de recrutement en ligne début 2017. Les entreprises peuvent désor

 

mais publier des offres d’emploi sur leurs pages qui apparaîtront dans le fil d’actualités des abonnés.

Étude Randstad Award 2015

 

• Le site de microblogging Twitter où la présence des principaux acteurs de l’emploi augmente de manière exponentielle depuis 2015. Les informations entre chercheurs d’emploi et entreprises circulent en temps réel au point que, dans un souci d’organisation et d’efficacité, le hashtag #i4emploi a même été crée et a généré une véritable communauté. Les échanges y sont également plus pertinents et mettent en avant l’expertise des candidats potentiels.

 

LinkedIn, leader mondial des réseaux sociaux professionnels dans le recrutement. Il revendique aujourd’hui 188 millions de CV sur la plateforme.

 

 

Viadéo leader en France avec 8 millions d’utilisateurs et plébiscité par 76% des chercheurs d’emploi.

 

Demandeur d’emploi : les avantages des réseaux sociaux et les pièges à éviter

Se construire une identité numérique

Être présent sur Internet à travers les réseaux sociaux augmente fortement sa visibilité.Il faut savoir en tirer profit en filtrant les informations nécessaires à la mise en avant de son profil. Prendre son temps, alimenter régulièrement et de façon adaptée ses comptes sociaux est la clé du succès. L’important n’est pas la quantité mais la qualité.

Faire la différence

Partager, échanger, s’engager sur les réseaux sociaux avec des entreprises qui vous intéressent, transmettre des informations pertinentes dans votre domaine, donner votre avis démontre votre intérêt pour ce que vous faites, que vous êtes passionné et peut s’avérer être une qualité attrayante pour les recruteurs. Si vous êtes créatif sur le web à travers la publication de contenus multi-supports (blog, infographie, vidéo), vous mettez en avant vos compétences techniques et de communication et touchez un auditoire plus large.

Développer un réseau

Partager sur les réseaux sociaux favorise l’élargissement du cercle professionnel. Interactivité et proactivité sont deux éléments essentiels dans la recherche d’emploi. Il faut être intéressant et intéressé, ne pas être dans l’attente et aller au devant, provoquer des rencontres et les faire fructifier. Cela demande du temps et de la patience.

Se placer en référence

L’objectif de création de contenu à travers les médias sociaux est d’instaurer un échange à double sens en montrant que vous pouvez être une ressource pour les autr

 

es. Se positionner et valoriser votre expertise est un travail de longue haleine mais permet de créer un réseau solide et durable.

Moins de contraintes géographiques

C’est un des avantages d’Internet et des réseaux sociaux. Pouvoir entrer en contact avec des entreprises d’une région différente, d’un pays ou d’un continent différent. De ce fait, les opportunités se multiplient et les barrières tombent.

Être plus vulnérable

Soigner sa présence sur les réseaux sociaux augmente sa visibilité mais accroît implicitement sa vulnérabilité. Certaines règles semblent évidentes mais pourtant, bon nombre se font encore piéger. Attention au partage de photos, à qui vous les envoyez et pensez aux paramétrages de confidentialité sur l’ensemble de vos profils.

Ne pas se disperser

Il vaut mieux être présent sur un petit nombre de réseaux sociaux, bien les utiliser et de façon régulière. Deux d’entre eux se démarquent : LinkedIn et Viadeo, qu’il faut apprendre à maîtriser. Si vous en maîtrisez un, vous maîtriserez l’autre. LinkedIn a une culture plus internationale et plus axé sur les cadres, Viadeo est plus national et plus jeune.

Entreprise : l’utilité des réseaux sociaux et une marque à défendre

Voir et être vu pour mieux recruter

Outils de recrutement à part entière, chaque entreprise utilise les réseaux sociaux dans leur processus ; certaines uniquement pour aller chercher des informations ne figurant pas sur des candidatures classiques, d’autres pour affiner leur réseautage, améliorer leur visibilité et mieux se vendre pour recruter efficacement. Servant dans le cadre d’une prospection clients, l’inbound marketing est de plus en plus utilisé pour séduire les candidats.

Un coût plus abordable

 

Le recrutement a un coût pour une entreprise. Et il peut vite prendre une part importante sur le budget annuel dès lors que l’on fait appel à un cabinet de recrutement. Les réseaux sociaux permettent de limiter ce coût bien qu’il faille un investissement important en temps. Chaque entreprise est libre de ses choix et de sa stratégie.

Un ciblage précis des candidats

C’est une des grandes forces des réseaux sociaux, notamment professionnels. Sur les bases des compétences et des centres d’intérêts des candidats, l’entreprise peut diffuser ses offres d’emploi directement sur les profils des candidats. Le ciblage est donc beaucoup plus fin et pertinent et permet de toucher une audience déterminée.

Développement de la marque employeur

Les réseaux sociaux ne servent pas uniquement à chercher de potentiels candidats ou à débaucher des employés déjà en place. Ils permettent également de créer et de développer la marque employeur à travers la création de pages professionnelles pour les entreprises. Grâce à ces outils, l’entreprise peut publier du contenu varié, diffuser des offres ou encore valoriser les clients ou les équipes. Cela permet d’entretenir un lien de proximité avec les candidats et par là même améliorer son image de marque et développer un capital sympathie.

Selon une étude de Bond en 2016, 91% des entreprises qui recrutent étaient actives sur les réseaux sociaux et 70% d’entre elles prévoyaient d’augmenter leur budget socialmedia.

Autant dire que les réseaux sociaux prennent une part prépondérante et ce, grâce à deux atouts majeurs. Ils permettent d’avoir une prise directe avec les candidats et d’accélérer le recrutement. De l’autre, ils ciblent les candidats passifs, ceux qui sont à l’écoute du marché sans pour autant être dans une démarche active de recherche d’emploi. En résumé, l’approche du recrutement par les réseaux sociaux, tant du côté du chercheur d’emploi que de l’entreprise, est devenue incontournable. Il faut cependant modérer. L’animation de ses profils est assez chronophage et demeure une approche complémentaire dans le recrutement, pas une solution miracle.

 

Frédéric SOTO

 

 

 

 

Menu Principal