Un enjeu du XXIe siècle : le Web et l’autonomisation des femmes dans les pays en voie de développement

Le Web n’échappe pas aux inégalités de genre. Difficultés d’accès à Internet, manque de compétences numériques, violences sexistes en ligne,… Dans les pays en voie de développement, nombreux sont les freins à l’autonomisation des femmes à travers la sphère numérique. Alors que la World Wide Web Foundation ne cesse d’alerter sur la nécessité de faire évoluer les politiques d’accès à Internet, les initiatives se multiplient pour que le Web devienne véritablement un facteur d’émancipation et d’empouvoirement pour les femmes.

Les femmes freinées dans leur accès à Internet

Depuis 2015, la World Wide Web Foundation avertit sur les inégalités de genre dans l’accès à Internet et l’acquisition de compétences numériques. Or, comme l’a observé Tim Berners-Lee à l’occasion du Web Summit 2018, un nouvel utilisateur sur deux devrait être une femme.

Dans les pays en voie de développement, les femmes sont 50% moins nombreuses que les hommes à utiliser Internet. Premier frein pour elles : le prix, souvent trop élevé, alors qu’elles gagnent en moyenne 25% de moins que les hommes. Autre difficulté, le manque de compétences numériques. Elles sont nombreuses à renoncer à utiliser Internet car elles ne savent pas comment ça marche. Enfin, lorsqu’elles osent surfer sur le Web, elles sont confrontées au manque de contenu pertinent à leur égard et à la violence sexiste

En effet, l’information, trop souvent orientée vers une cible masculine, se révèle pauvre en contenus liés aux problématiques féminines, notamment dans le domaine de la santé en matière de sexualité. Et le harcèlement en ligne frappe celles qui investissent le cyberespace, au point que les auteurs du rapport Five Barriers to Women’s Online Empowerment concluent : « Tant que nous n’aurons pas fait du Web un lieu sûr pour les femmes, son plein potentiel demeurera inexploité. »

Miroir des inégalités de genre économiques et sociales

La sphère numérique ne fait que refléter les inégalités de genre aux niveaux économique et social. Inégalités de revenus, inégalités d’accès au marché du travail et à des services financiers, violences sexistes dans la vie réelle… Le Web perpétue les pratiques déjà ancrées dans la société.

Mais la donne a changé. Désormais 90% des emplois ont une composante numérique, comme l’a souligné Vincent Sowah Odotei, ministre des télécommunications du Ghana, lors du Africa Summit for Women and Girls in Technology 20183. Les femmes ne sont pas les seules à être laissées à la traîne. Les populations les plus pauvres sont également concernées. Faire reculer les inégalités de genre dans l’accès au Web et aux compétences numériques bénéficiera aussi à ces populations et contribuera à la bonne santé économique des pays en voie de développement et au recul du chômage

Des initiatives pour changer les choses

Pour que les choses évoluent, les initiatives se sont multipliées ces dernières années. Au premier rang, le Women’s Right Online de la World Wide Web Foundation agit activement dans 15 pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine, en invitant les gouvernements à réviser leur politique d’accès au numérique et d’autonomisation via le numérique.

Au Canada, le Centre de recherche pour le développement international (CRDI) a lancé Internet5, un programme pour soutenir les recherches visant à améliorer l’accès à Internet et les compétences des femmes.

L’organisation à but non lucratif Girl Effect a, quant à elle, mis en place le programme Springster. Cette plateforme mobile first connecte les jeunes filles marginalisées et vulnérables autour du monde, leur donnant accès à des informations leur permettant de s’affirmer.

Il y a encore du chemin pour que le Web devienne enfin un facteur d’autonomisation et d’émancipation des femmes, et non plus un outil qui leur échappe, mais on y vient.

 

Viviane Bergue

https://netstrategie.fr/

 

 

Ressources :

https://www.forbes.fr/politique/web-summit-lisbonne/

https://webfoundation.org/2016/09/five-barriers-to-womens-online-empowerment-new-digital-gender-audit-released/

https://twitter.com/webfoundation/status/1049602108830441472

https://webfoundation.org/our-work/projects/womens-rights-online/

http://webfoundation.org/docs/2018/08/Advancing-Womens-Rights-Online_Gaps-and-Opportunities-in-Policy-and-Research.pdf

https://www.idrc.ca/fr/recherche-en-action/internet5-favoriser-lautonomisation-des-femmes-au-moyen-dinternet

https://www.girleffect.org/what-we-do/mobile-platforms/springster/

Menu Principal